fbpx

Méthodologie de la note de synthèse

Méthodologie de la note de synthèse pour le concours ACCES

 

Le concours ACCES propose 4 épreuves écrites : la synthèse (3h), le raisonnement logique et mathématiques (2h), l’anglais (45 minutes) et l’ouverture culturelle (45 minutes).
Chacun doit avoir clairement en tête, au moment d’aborder une épreuve de concours, le résultat attendu par le jury et les critères qui président à l’évaluation du devoir. C’est pour cela qu’il faut respecter le plus possible la méthodologie de la note de synthèse.

Rappelons qu’il s’agit ici de proposer en 4 heures, une synthèse de 400 mots (± 10 %, c’est-à-dire entre 360 et 440 mots) depuis un dossier d’une quinzaine de pages constitué d’une douzaine de documents (dont, traditionnellement, une image).

 

Quelques règles a respecter : 

 

Règle 1 – Ne négliger autant que faire se peut aucun document

Règle.2 – Présenter les documents sans attribution du propos ni référence à la source

Règle 3 – Ne manifester votre présence ni par des commentaires personnels ni par le style

Règle.4 – Fuir le copier-coller

Règle 5 – Compter les mots

Règle.6 – Proposer une introduction en trois temps

Règle 7 – Proposer un développement structuré

Règle.8 – Proposer une conclusion ouverte

Règle 9 – Proposer un ensemble cohérent

Règle.10 – Soigner la présentation

La règle des règles pour qui se présente à un concours demeure l’étude de ses attendus, c’est-à-dire de ce qui fonde le jugement des correcteurs : il s’agit moins d’être « le meilleur », expression fort vague, que de remplir au mieux les attentes objectivement déterminables d’un jury.

Lorsque vous avez le sujet devant les yeux dès le début de l’épreuve, il est important de savoir ce que vous devez faire afin de gagner du temps.

Vous avez 4 heures, donc découpez les de manière à ce que le temps ne soit pas un frein lors de la rédaction finale.

 

Vous pouvez répartir ce temps en 3 étapes :

 

Méthodologie : note de synthèse 

 

La première étape : le chaînage

 

  • Lire les documents
  • Surligner les documents 
  • Résumer les documents 

Deux principes s’imposent absolument pour mener à bien cette étape : la parcimonie et la reformulation.


La deuxième étape : l’élaboration du plan

 

  • Répartir les arguments en deux ou trois parties (deux étant autorisées et trois étant plus valorisées) 
  • Définir le thème 
  • Trouver la problématique

Organisez votre plan comme bon vous semble mais pensez à garder une certaine cohérence dans la structure du plan. Ce qui compte avant tout est la clarté et la progression.

 

Pour vous aider, faites un tableau : 

Partie.I Partie II Partie III
Doc 1 

Doc.4

Doc 9

Doc.12

Doc.2

Doc 3

Doc.7

Doc 13

Doc 5

Doc.6

Doc 8

Doc.10

Ce tableau est un exemple mais ce genre de structure vous facilitera la tâche lors de la dernière étape, la rédaction. Pensez toutefois à respecter une certaine logique dans l’ordre de vos arguments.

 

La troisième étape : la rédaction 

 

Le jury n’est pas devin, il s’en tient à ce qu’il lit. La façon de dire détermine le sentiment du lecteur et permet de valoriser les idées comme le travail produit en amont. Mais ne vous inquiétez pas, aucun talent n’est requis pour bien rédiger. Il vous suffit de faire preuve de bon sens. Utilisez le tableau de l’étape 2 et connectez les différents arguments entre eux pour former vos parties.

 

Soyez le plus bref possible. Il vaut mieux une phrase courte et convenablement construite, qu’une phrase longue avec plusieurs arguments mais aucune cohérence syntaxique.

 

 

Pour en savoir plus sur le concours ACCES/SESAME, consulte nos articles sur notre page articles

Regarde cet article 👉 CONCOURS ÉCOLES DE COMMERCE / ACCÈS – SESAME

Ou regarde notre vidéo Youtube