fbpx

Hugo MARQUES

Quel a été ton parcours au lycée ?

J’ai fait une 1 ère et une Terminale littéraires, spécialité Mathématiques, au Lycée Montesquieu au Mans. J’ai surtout commencé à me mettre au travail à partir de la terminale, dans l’optique d’intégrer une Classe Prépa après le Bac, avec de bons résultats en littérature, philosophie et histoire-géographie.

Quelles études supérieures as tu effectuées ?

Après le BAC, j’ai passé 3 années en Classes Préparatoires littéraires (Hypokhâgne, puis Khâgne) à Nantes préparant au concours A/L de l’ENS. Je me suis passionné pour la Géographie (et plus largement pour l’Urbanisme et l’Aménagement du Territoire), discipline dans laquelle je me suis spécialisé les 2 dernières années. J’ai ensuite intégré Sciences PO Rennes, puis l’Ecole d’Urbanisme de Paris en Master2, en vue de préparer mon insertion professionnelle.

Rythme de travail pendant tes études

Le rythme en Prépa est intense avec un volume horaire assez important (25-30 heures par semaine) et des évaluations régulières, qui prennent la forme d’oraux ou de dissertations écrites de 5h à 6h. Ce sont des années exigeantes, mais qui permettent de développer une bonne culture générale et des méthodes de travail efficaces.

A Sciences Po, le rythme est différent, on alterne entre les temps festifs et dédiés à la vie associative et les périodes de mobilisation plus importante à l’approche des partiels. La formation met l’accent sur la pluridisciplinarité et l’ouverture d’esprit, avec notamment une année à l’étranger qui fait partie intégrante du cursus.

A l’Ecole d’Urbanisme enfin, l’approche de la vie professionnelle fait que la formation est très orientée vers la mise en pratique, tout en gardant des cours plus théoriques. Le travail en atelier, réalisé sur plusieurs mois sur la base d’une commande d’une grande ville d’Ile-de-France a été incontestablement un des temps forts de mon année à l’EUP

Quelle est ta situation professionnelle actuelle ou envisagée ?

Je suis aujourd’hui Responsable de Projets urbains et immobiliers dans un cabinet de conseil d’une douzaine de collaborateurs à Paris. Mon métier m’amène à travailler pour des clients publics (les Villes, les Métropoles) et privés (promoteurs, investisseurs) dans toute la France, dans le cadre de missions qui nécessitent de faire appel à des compétences variées : urbaines, sociologiques, financières et juridiques.

Quels conseils donnerais-tu aux élèves actuellement au lycée ?

Développer son envie d’apprendre et ne pas se fermer de portes trop vite.

INSCRIS-TOI DÈS MAINTENANT À NOTRE
RÉUNION D'INFORMATION POUR
PRÉPARER ET RÉUSSIR LES CONCOURS SCIENCESPO !

Madi 30 août 2022 à 18h